G. Levesque

 G. Levesque

G. Levesque est romancier, nouvelliste, éditeur, scénariste et cinéaste. Il possède une formation scientifique et est l’inventeur d’un stimulateur pour la mémoire, un sextuple Record mondial intitulé : JE NE LE RÉPÉTERAI PAS. En parallèle, il est éditeur et dirige ZUS publications. G. Levesque est le président du conseil général des Écrivains francophones d’Amérique et membre de la Commission du Droit de Prêt Public (DPP).

 Je ne le repeterai pasJe ne le repeterai pasJe ne le repeterai pas

Cette création, en est une d’exception, c’est un exploit inégalé, un écrit qui se distingue, car il dépasse la sphère du divertissement. Qualifié de prouesse littéraire, le roman Je ne le répéterai pas, est un chef-d’oeuvre artistique où il n’existe aucune répétition du vocabulaire. Tous les noms, les verbes, les adverbes et les adjectifs, sont utilisés une seule fois, dans ce sextuple Record Mondial reconnu par la Chine, le gouvernement de Hong-Kong, l’Inde et les États-Unis. Ce Best-seller est adapté au cinéma.

Je ne le répéterai pas est un récit étonnant dans lequel la richesse du vocabulaire coule harmonieusement, elle ruisselle avec une musicalité qui procure une expérience sensorielle inouïe. Il se dégage de cet ouvrage remarquable une ambiance intime où s’exhibent les sentiments et les émotions qui en émanent se métamorphosent dans une atmosphère voilée par le mystère enveloppant les énigmatiques personnages qui se cachent derrière des identités qui nous échappent et incarnent des êtres intangibles qui nous questionnent. Je ne le répéterai pas, est une histoire intrigante à l’ambiance mystérieuse, un suspense à travers lequel évolue la trame d’un scénario mettant en scène un écrivain en quête d’inspiration, errant aux prémices de la folie. Il sera entraîné par un bizarre enchaînement d’événements qui transformeront son existence. Tout changera, lorsqu’il acceptera une proposition qui bouleversera son univers et le fera basculer dans un théâtre délirant, un monde psycho, sexy, léché et étrange.

 Imaginéenaquitl'idée Ce livre combine 3 écrits. Ce trio est composé des nouvelles:-Eau claire du cristal *Prix du récit Radio-Canada 2012 semi-finalise*

-Il y a l’oubli *Lauréat littéraire*

-Imaginée naquit l’idée

Lors d’une rencontre inattendue, un dialogue s’amorce et une étrange conversation liera les propos de deux inconnus.

 couverture-eauclairducristal Eau claire du cristal*Prix du récit Radio-Canada, 2012 semi-finaliste*Cette trame dévoile les émotions d’un peintre qui retrouve les couleurs de ses souvenirs. Des mémoires teintées qui témoignent de fragments d’une vie, où, s’allient à des événements séquentiels, les délicats frissons de quelques flocons.
 il y a l'oubli Il y a l’oubli

*Lauréat littéraire*        

Il erre dans un vide à la recherche d’une mémoire vagabonde. L’absence des souvenirs, lui rappelle qu’il a oublié les fragments d’un passé qui ne semble plus lui appartenir. Son identité lui échappe. Le Je, ne répond plus, alors, il reste qui ?

 filmjenelerepeteraipas

Pour faire un parallèle entre l’écriture et la forme picturale, G. Levesque, s’est métamorphosé en cinéaste et établit une cohésion entre les lettres et l’image. Il a transféré du livre à l’écran, les protagonistes de son roman en utilisant, l’objectif d’une caméra, comme un miroir dans lequel se reflète l’essence des caractères. Il a réalisé ce film de manière à pouvoir mettre en scène les personnages qui figurent dans son exploit littéraire Oulipien. En matérialisant ainsi les acteurs de mes écrits, G. Levesque, a franchi les frontières du récit et créé un prolongement de sa vision initiale de romancier. Ce film est l’adaptation cinématographique du roman éponyme, Sélection officielle au Festival des Films du Monde.

 zuspublicationscarte affaire

Zus publication, a pour mission, de s’invertir dans le divertissement. Cette entreprise œuvre dans les domaines de l’art et de la culture. Elle se spécialise plus particulièrement dans l’édition et la commercialisation de livres et ses dérivés. Elle chevauche également des secteurs tels que la production et la promotion.

G. Levesque, inventa et nomma Zus. Zus, cette onomatopée, désigne un souffle d’expression, le bruit du vent doté d’une puissante énergie cinétique qui se manifeste par la création. Zus, est une brise qui chuchote l’idée stimulant l’éveil. Zus, est la voix enlacée par une langue qui s’articule en exposant l’art. Ce sifflement est celui du chant d’un serpent qui ondule vigoureusement son organe et module par une respiration sifflante la vibration des cordes d’un arc vocal diffusant vers l’infini un son précis, celui d’une flèche qui traverse, par transcendance, la trajectoire d’une pensée originale où s’agitent des concepts ingénieux.

 IMG_4885  Défi sportif & littéraire

Tour de l’Isle-aux-Coudres

*******************

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: